Les délégués de parents d'élèves s'adressent à vous

Compte rendu rapide de la réunion de la FCPE 93 avec le Recteur

Point de situation du Recteur (en présence du Recteur, du directeur de cabinet et de la secrétaire générale).

Le recteur s’est réjoui que la 7ème semaine de classe puisse se tenir avec un très faible nombre de classes en éviction totale. Il constate cependant une augmentation du nombre de cas COVID positifs mais qui restent très faible à l’échelle de l’académie. Dans ce contexte l’éducation nationale a assuré 4 million d’heures de classe 1er degré et  3.5 million d’heures dans le  2nd degré.

-
Le recteur a pris acte des absences de professeurs que les parents ont signalées. Pour lui, il ne s’agit pas – sauf à de rares exceptions -  de problèmes d’affectation. En ce qui concerne les AESH le recteur a concédé avoir des difficultés pour recruter des candidats dont les profils correspondent aux attentes du rectorat.  Cela ne laisse pas présager d’une résolution rapide des situations que la FCPE lui a signalées.

-
Baccalauréat

Le recteur a souhaité se montrer rassurant en indiquant que les programmes avaient été construits sur 7 mois et que les élèves seraient donc prêts à la mi mars.

-
Autres sujets abordés à l’initiative des parents

-
Absences

Le recteur a confirmé avoir reçu le nouveau tableaux de la FCPE 93 et le faire étudier. Il a précisé que c’était un document « très précieux ». Il  lui a été souligné que le nombre des nouvelles absences étaient supérieur à celles qui avaient été comblées.  Il a reconnu qu’il manquait de viviers. Pour le point particulier de l’absence d’infirmière pour les deux internats de Noisy le Grand, il a précisé qu’il allait regarder cette situation qu’il « n’avait pas dans son radar ».

Pour le remplacement des congés maternités, il a indiqué que l’académie anticipait mais n’avait pas le moyen de tenir compte des congés pathologiques notamment en début de grossesse.

Bac

Les parents de la FCPE relayé par les autres fédérations ont souligné la très très vive inquiétudes des familles devant un calendrier qui ressemble à un bachotage continu sans réel temps d’apprentissage pour les élèves. Le recteur s’est voulu rassurant et a indiqué que la secrétaire générale réunirait les fédérations de parents d’élèves après les vacances de la Toussaint avec les IPR (inspecteur disciplinaire) pour présenter le dispositif et échanger sur les sujets effleurés au cours de cette audioconférence. La secrétaire générale de l’académie de Créteil fait en effet partie de la commission nationale de mise en place du nouveau bac.  En ce qui concerne les élèves qui n’ont pas passés les E3C l’an dernier, la réflexion du ministère est encore en cours. Une décision devrait être rapidement prise quant au maintien et au calendrier des épreuves qui ne peuvent pas se tenir au-delà de décembre.

Stage de 3ème et de pro

Une réflexion est en cours à la direction générale de l’enseignement scolaire quant à l’organisation des stages tant pour les 3ème que pour les pro. Un cadrage devrait arriver après les vacances de la Toussaint. Les parents FCPE ont suggérer d’intégré la notion du télétravail au stage  (un explication plus longue permettant d’expliciter ce qui pourrait être fait est à prévoir). Certains chefs d’établissements continuent par ailleurs à maintenir la pression d’un stage a effectué en décembre.  Le recteur a demandé aux parents de faire remonter les établissements concernés.

Continuité Pédagogique

La FCPE a de nouveau souligné son incompréhension devant l’incapacité de l’éducation nationale a remettre en place des dispositifs de continuité pédagogique pour les élèves victimes ou confinés.   La réticence des enseignants à être filmés (ou écoutés) est difficile à comprendre puisqu’elle est admise lorsque toute la classe est confinée. Le recteur a une nouvelle fois souligné la réticence des enseignants tout en indiquant que cela pourrait faire partie des discussions qui seront menées dans le cadre du Grenelle de l’éducation concernant les nouvelles missions des enseignants.

Modalité de mise en œuvre du dispose PIX

Le recteur n’avait pas d’éléments à ce sujet qu’il a souhaité reporter à une prochaine réunion.

A2SR

Le Recteur a pris l’engagement de faire faire un courrier à l’attention de tous les chefs d’établissement pour leur faire passer le texte de la DEGESCO qui leur demande de faire passer l’A2SR avant la fin de l’année civile. A suivre la 1ère semaine de la rentrée pour interroger les proviseurs et faire une cartographie des lycées qui s’y mettent de ceux qui sont réticents.

Inclusion des classes ULIS

Le recteur a confirmer que cela devait se faire même en période COVID. Il a demandé à ses services de se rapprocher du collège Saint Exupéry pour voir pourquoi ce n’était pas le cas.

Devoirs à la maison

Le sujet sera abordé dans un prochaine réunion.

Modification du fonctionnement des conseils d’administration

Des textes sont en préparation au niveau national pour réduire les prérogatives des parents et des enseignants dans les conseils. Le recteur a indiqué que ces textes n’étaient pas encore parus et avaient fait l’objet d’une réaction très vive de la part des organisations syndicales enseignantes.

Le grenelle de l’éducation

Il est organisé au niveau national et le ministère n’a pas demandé de participation de parents aux niveaux des académies. Le recteur a précisé que ce fait il n’était pas  légitime à organiser un débat au niveau local.

Instruction à domicile

Elle monte un peu mais pas de façon importante même si le rectorat se félicite d’avoir contribué à démanteler 2 écoles clandestines en Seine saint Denis.

Élections

Les parents ont signalés un certain nombre de difficultés (notamment le vote électronique à Jaurès pour le 93).

Prochaine réunion : 1ère semaine de novembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *